À chaque fois que j'ai rencontré et eu le plaisir discuter avec des personnes membres d'un club photo et débutantes en photographie, j'ai été tristement frappé par le manque de connaissances élémentaires qu'elles avaient dans le domaine. Certaines côtoyaient déjà le club depuis un an, parfois le double ! Le constat est récurrent, aussi systématique qu'un déclenchement précède une photo :
  • Toutes étaient enthousiasmées par la photographie et voulaient progresser. Beaucoup travaillaient en mode manuel ! Et pourtant :
  • La relation ouverture / temps de pose / exposition n'était pas maîtrisée, voire inconnue ;
  • Idem pour la relation ouverture / profondeur de champ ;
  • Composition ? Ce drôle de mot avait été abordé lors d'une session… un jour… ;
  • Accessoirement, la photo N&B semblait être l'ultime aboutissement, certaines personnes étant déjà dans ce mode de prise de vue, sur l'appareil numérique ! Comme si la photo « n'était » qu'à travers le Noir et Blanc !
Qui sont les énergumènes animant de tels clubs ? Parce que si après une à deux années de club photo, les membres en sont à ce niveau, c'est alarmant ! Et avant que cela ne titille les lèvres, ces personnes rencontrées étaient tout à fait aptes à comprendre et assimiler. Après quelques heures passées ensemble, leurs yeux exprimaient un réel enthousiasme mais la bouche pincée sur le côté montrait combien elles réalisaient maintenant avoir perdu leur temps. Je ne connais pas ces clubs, mais mon constat et ces « aveux » m'inquiètent… Il y a probablement chez ces « formateurs » une sorte de volonté inconsciente ou non de duper, de sorte qu'ils demeureront toujours « supérieurs ». Ils arrosent de termes techniques et apparaissent « pro » aux yeux d'un public naïf car avide d'apprendre. Leur technique de la poudre aux yeux est simple : quoi de plus normal, de plus humain, que de vouloir se sentir compétent, un peu plus « Photographe » ? On flatte notre égo, on impressionne les plus débutants encore, tout le monde est plus ou moins passé par là. On pense que l'on est prêt, prêt à toucher aux réglages et plus absurde encore, « au club », on a laissé entendre qu'utiliser tout de suite le mode manuel était l'ultime méthode, le paroxysme de La Photo… et si en plus elle est en N&B (!)… Malheureusement, ces leaders de clubs semblent être tombés dans leur propre sac de poudre et tels de petits gloutons jamais rassasiés de l'image qu'ils produisent sur leur auditoire, ils ne bâtissent aucune fondation. Dès lors, en arrivant sur un forum photo, les questions posées par ces débutants sont souvent les mauvaises, mais pire, avec nos réponses toujours trop pointues, nous n'améliorons pas les choses ! C'est une excuse que n'ont aucunement les clubs, mais jauger le niveau photographique de quelqu'un dans ce monde « virtuel » est particulièrement compliqué. À la question « Quel réglage doit-on faire quand il y a beaucoup de soleil ? », les réponses seront légion et pour le moins dépendantes d'une quantité importante de facteurs. Alors que le type du club répondra : « il faut faire ça », les utilisateurs du forum vont y aller de leur propre vision d'un cas de figure (sans nécessairement l'expliquer), parlant d'ISO, d'ouverture, de filtres ND et que sais-je encore, alors que l'interlocuteur n'a probablement même pas cerné les bases les plus élémentaires de la photo ; et ce n'est pas de sa faute ! Nous — car bien qu'étant vigilant, je m'englobe bel et bien dans cette remarque — devrions porter une attention toute particulière à nos réponses. J'ai peur que quelque part nous puissions — sur Internet, et par conséquence de la même manière que certains de ces clubs médiocrement animés — mal orienter les personnes vraiment débutantes. Nos réponses avancées abordent des points techniques qui pour un débutant ne devraient être abordées que réellement plus tard. J'en suis convaincu. À pousser les novices pour trop vite sortir des automatismes de leur appareil, on fait l'erreur qu'ils cernent mal les concepts capitaux tels que l'ouverture, la vitesse, l'exposition ou le rôle même de la composition. Le résultat est souvent le même : dans la vraie vie, il y a frustration (gardée pour soi), les prises de vue se font en croyant savoir, en bidouillant tout ; sur les forums, ça monte généralement au créneau à la première critique (négative bien sûr). Au final, rien n'évolue.
Les quatre étapes principales de l'apprentissage
Le processus, orienté autodidacte, suit tout simplement le sens de la molette de sélection des modes.
  • 1Utilisez le mode tout automatique et faites de la photo ! Si la photo de quelqu'un vous plait, tentez de la reproduire sans jamais l'aborder de manière technique, c'est difficile, on le souhaite tous, mais c'est bien trop tôt. Sur cette base, le jeu des sept différences est un excellent départ ! Qu'il y a t'il dans le cliché de Monsieur X de si différent du votre ? Peu importe que vous connaissiez les termes techniques, trouvez les différences, décrivez-les à votre manière. Est-ce la position des sujets, cet agréable flou en arrière-plan, la lumière, etc. ? Bref, reproduisez la manœuvre avec de multiples sujets qui vous attirent. Poster les photos sur un « vrai » forum peut aider (si de notre côté, nous ne nous égarons pas en technique). Petit à petit, vous allez voir de plus en plus clair et les différences les plus récurrentes entre vos propres clichés et ceux qui vous font vibrer vont vous pousser à passer à l'étape suivante. Il peut très bien y avoir des mois avant de tourner la molette de sélection des modes, cela n'enlève rien au plaisir de la photo et permet de comprendre tranquillement et sûrement !
  • 2Le mode P (Canon). En gros, ce mode travaille exactement comme le mode automatique, mais avant la photo, vous pouvez décider de faire glisser le réglage choisi par l'appareil pour l'adapter à votre désir esthétique du moment (essentiellement). Ce mode implique nécessairement que les concepts d'exposition, d'ouverture et de vitesse soient clairs. Je suis convaincu qu'il est totalement inutile et anticipé d'aller plus loin tant que ces trois concepts ne sont pas totalement acquis.
Ça, il faut l'apprendre par cœur et surtout le tester, tester, tester. Après, seulement si nécessaire, passage au mode suivant.
  • 3Le mode Av (priorité à l'ouverture). Maintenant que les concepts d'ouverture et de vitesse sont assimilés, ce mode sera probablement celui qui vous accompagnera neuf fois sur dix.
  • 4Pour aller plus loin une fois les notions bien ancrées, vous pourrez intégrer la gestion des ISO dans le processus, enrichir votre expérience de nouveaux modes (Tv, Manuel, Bulb), etc.
Je fais 80 % de mes photos en mode Av avec ISO automatiques et mesure évaluative ! Autant dire que je profite de nombreuses aides de l'appareil pour me concentrer sur l'essentiel : ma photo. Est-ce que ces automatismes se ressentent sur mes photos ? Il faut prendre du recul sur les modes manuel / avancés et le « je fais mes réglages ». Tout cela, trop tôt, fera avancer dans la plus grande pénombre sans compter le nombre de clichés et instants décisifs ratés justement à cause de réglages personnels. Je tire mon chapeau à celui qui n'a jamais loupé une photo alors qu'il utilisait ses propres réglages par une forte luminosité extérieure, avant d'entrer dans un lieu bien sombre et prendre une nouvelle photo en oubliant de changer… La question précédente « Quel réglage doit-on faire quand il y a beaucoup de soleil ? » à tout de différent face à la question : « Je rencontre des difficultés quand je photographie avec beaucoup de soleil. J'ai tenté telle et telle technique visant à réduire ça et ça, mais je rencontre toujours ce problème Y. Voici un exemple […] ». La première formulation semble indiquer que la personne ne connait pas la raison (le réglage) pouvant avoir un impact sur la quantité de lumière, etc., tandis que la seconde formulation ferait plutôt apparaître qu'elle connaît les concepts d'exposition, vitesse et ouverture et que, quand bien même, elle demeure bloquée. Difficile comme je le disais, de ressentir convenablement le niveau de chacun, mais je pense qu'il faudrait utiliser les modes Auto ou P et tenter de maîtriser les bons concepts avant tout autre chose. À nous aussi, sur les forums ou clubs, de faire en sorte de guider les débutants de sorte qu'ils ne brûlent pas les étapes.

Qui sont les énergues humaines animant de tels clubs ? Parce que si après une à deux années de club photo, les membres en sont à ce niveau, c'est alarmant !

Ces « formateurs » […] arrosent de termes techniques et apparaissent « pro » aux yeux d'un public naïf car avide d'apprendre. Leur technique de la poudre aux yeux est simple : quoi de plus normal, de plus humain, que de vouloir se sentir compétent, un peu plus « Photographe » ?

J'ai peur que quelque part nous puissions mal orienter les personnes vraiment débutantes.

Nos réponses avancées abordent des points techniques qui pour un débutant ne devraient être abordées que réellement plus tard.

À pousser les novices pour trop vite sortir des automatismes de leur appareil, on fait l'erreur qu'ils cernent mal les concepts capitaux tels que l'ouverture, la vitesse, l'exposition ou le rôle même de la composition.

Je fais 80 % de mes photos en mode Av avec ISO automatiques et mesure évaluative ! […] Est-ce que ces automatismes se ressentent sur mes photos ?

Ce café symbolique serait un véritable témoignage de votre part sur l'appréciation de ce travail.