Dans un meeting aérien, on pense souvent qu'il faut avoir la plus grande longueur focale possible. L'esprit songe « avion », tant qu'à faire le plus gros possible sur la photo. Souvent, c'est pas plus mal. En effet, en présence des plus immondes conditions météo pour un passionné, à savoir ciel bleu et grand soleil, autant cadré serré, au moins il y aura quelque chose d'intéressant à voir. Bien entendu, je généralise, mais si peu… À Axalp par contre (où le cadre est unique, au sens propre), tout change ; les concepts bien établis que vous pensiez maîtriser s'effondrent. Fini le ciel bleu si ennuyeux en arrière-plan, bonjour le relief minéral de la montagne ! Si vous savez prendre du recul, de nouvelles choses s'offrent à vous, dont une nouvelle perspective, et quelle perspective ! Dézoomez un peu de temps à autre et vos photos deviendrons troublantes voire vertigineuses, tout en rendant un hommage visuel à cette dualité technologie/nature…

Quelques autres exemples